6 choses que mon chien pourrait m’apprendre sur le blogging

Aujourd’hui, je fais une petite pause dans ma série d’articles sur la sous-traitance pour vous parler de mon chien.

Mon chien, je l’adore et c’est le plus beau du monde. Je passe mon temps à le regarder – et à m’extasier.

Et en l’observant, je me suis aperçue qu’il avait 6 qualités fantastiques dont je devrais m’inspirer, dans la vie de tous les jours, mais aussi dans ma pratique du blogging.

Car oui, si mon chien savait écrire, il serait un blogueur qui déchire.

1- La persévérance

Mon chien est un maître de la persévérance. Il finit toujours par obtenir ce qu’il veut de tout le monde, y compris des autres chiens.

Il veut jouer ? Il nous apporte son jouet, nous le montre, nous tourne autour. Il ne nous laisse pas tranquille tant qu’on n’a pas joué avec lui.

Pareil avec les autres chiens. Il arrive même à faire jouer les vieux grognons ! Il se fait grogner ? Ca ne l’empêche pas de réessayer !

La persévérance selon mon chien : « mais si, viens jouer ! »
Ca donne quoi pour le blogging ?

Je vous assure, ça en est même épuisant. Pourtant, au final, il obtient ce qu’il veut, et dans la bonne humeur en plus ! Tout le monde est content.

Je me dis que je devrais m’inspirer de lui. Parfois, j’ai tendance à me mettre des barrières toute seule et à ne pas persévérer. Surtout en matière de blogging ! Pourtant, je pense que la persévérance est la clé du succès !

Parfois, il faut savoir se dire : non n’est pas une réponse acceptable. Je persévère jusqu’à ce que j’obtienne un oui !

Je n’arrive pas à atteindre mes objectifs de blogging ? Je persévère jusqu’à ce que je les atteigne !

2- L’humour

Les gens ont du mal à le croire quand je le raconte, mais mon chien a beaucoup d’humour. C’est sans doute sa plus belle qualité et ce qui le rend aussi unique.

Il nous fait des blagues à longueur de journée – selon le principe que les meilleurs blagues sont les plus longues.

Parfois, quand je me prend les pieds dans le tapis, il plisse les yeux en remuant la queue et je vois bien qu’il se moque de moi – et il a bien raison, qu’est-ce qu’il y a de plus drôle que quelqu’un qui trébuche ?

L’humour, c’est une super qualité.

Avec de l’humour, on peut faire passer tous les messages. On peut rendre un tutoriel rigolo et un traité de philosophie lisible.

Le blogging et l’humour, quel beau couple !

3- La curiosité

Mon chien est également très curieux. Il s’intéresse à tout ce qu’on fait.

On dit aux enfants que la curiosité est un vilain défaut. Je trouve ça tellement faux ! C’est seulement une phrase que les adultes disent pour éviter d’avoir à répondre aux questions parfois gênantes des enfants.

Dans la vie, il faut être curieux. Pour moi, la curiosité va avec l’envie d’apprendre. Je pense qu’il faut s’intéresser à tout, ne serait-ce que pour vraiment savoir ce qui ne nous intéresse pas !

S’ouvrir à de nouvelles personnes, découvrir de nouveaux sujets : cela peut donner de superbes opportunités ! C’est particulièrement vrai en matière de blogging, qui est un monde de nouveauté et de découvertes perpétuelles.

4- La méfiance

Mon chien est méfiant. Mais vraiment méfiant. Parfois, il regarde les gens comme s’ils étaient des extraterrestres. Il est adorable avec les personnes qu’il connaît, mais très méfiant avec les étrangers.

Dans le monde du blogging, on rencontre vraiment de tout. Y compris des personnes pas forcément bien intentionnées prêtes à vendre à des personnes un peu naïves des produits ou des informations pour quelques milliers d’euros.

Si la curiosité est un super moteur, il me semble que la méfiance est un excellent garde-fou.

5- Le dynamisme

Mon chien est aussi très dynamique. Il est toujours partant pour tout. C’est l’heure de jouer ? Super ! Une balade ? Encore mieux !

Le dynamisme, c’est ce qui me manque le plus au quotidien. Le rythme métro-boulot-dodo a un côté avilissant qui rend toute forme de dynamisme très difficile.

Et pourtant, le blogging, ça doit-être dynamique !

J’ai parfois l’impression d’avoir les deux pieds plantés dans la vase et que pour arriver à les bouger, je dois mobiliser une force de titan !

Alors qu’avec plus de repos, j’arriverai peut-être à déplacer des montagnes.

Ce qui m’amène au dernier point

6- L’art de la sieste

Si mon chien est très dynamique, c’est également un pro de la sieste. D’ailleurs, ceci explique cela

Je pense que je devrais faire comme lui, et alterner les périodes de repos et les périodes d’activités, au lieu d’essayer d’être active tout le temps… et d’être fatiguée tout le temps !

Bloguer, c’est faire beaucoup de choses : écrire des articles, manier WordPress, se faire connaître par d’autres blogs, avoir des visiteurs, répondre aux commentaires, etc. C’est beaucoup de travail ! Surtout quand c’est fait en amateur, pour le plaisir, et que ça s’ajoute donc à un vrai travail.

Parfois, je pense qu’il faut savoir laisser son blog de côté et profiter de son temps libre pour mieux y revenir après ! C’est sans doute aussi le meilleur moyen d’avoir de nouvelles idées d’articles. On ne trouve pas l’inspiration en restant enfermé dans un bureau

Et vous, que pourriez-vous apprendre de votre animal de compagnie en matière de blogging ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *