Pratiquer le Yoga: Une Métaphore de La Vie

Contrairement à de nombreuses croyances, le yoga n’est pas une simple pratique physique qui permet de réguler le stress tout en s’assouplissant. Les fruits de la pratique physique du yoga vont bien au-delà : la pratique du yoga est souvent une métaphore de notre vie. Ce que je veux dire par « métaphore de la vie », c’est que les blocages ou les réussites que l’on rencontre sur le tapis de yoga sont les même que ceux que l’on rencontre au quotidien. Et si on s’y intéresse de près, on se rend compte que la façon dont nous approchons chaque posture a le pouvoir de nous donner des informations cruciales sur la personne que nous sommes, sur nos peurs, sur l’amour que l’on se porte ou encore sur notre rapport aux autres. Dans la pratique du yoga, les blocages sont souvent psychologiques avant d’être physiques. Voici un aperçu des groupes de postures majeurs et de leur signification métaphorique pour vous aider à approfondir votre pratique et peut-être mieux vous comprendre:

✧ Fléxions Arrières ou « Backbends »

Vues sous un angle spirituel, les backbends sont destinées à ouvrir la zone du coeur ( activer le chakra du coeur pour les initiés). Parce qu’elles sont physiquement très intenses et intrinsèques à l’organe du coeur, les flexions arrières peuvent provoquer toutes sortes de réactions émotionnelles et nous réveler certains blocages enfouis dans notre inconscient. Une bonne maîtrise des backbends symbolise un accord harmonieux avec le présent, le passé et le futur et une approche audacieuse de la vie.

Urdhva -Dhanurasana et Sethu Banda (la roue et le pont) : comme ces deux postures soeurs stimulent le coeur, il est souvent dit que les blocages que l’on rencontre en les pratiquant peuvent être révélateurs d’une peur inconsciente de se sentir vulnérable ou de s’ouvrir aux autres.

Urdhva- Dhanurasana Drop Back (Descente en pont) : en partant de Tadasana (posture de la montagne), on allonge les bras au-dessus de la tête avant de cambrer le dos et d’aller chercher le sol avec les mains pour descendre en pont. Cette posture est extrêmement impressionnante les premiers temps ou l’on commence à la pratiquer. Se cambrer en arrière pour aller toucher le sol demande beaucoup de courage et de confiance en soi. J’ai appris de mes professeurs de yoga que la peur du drop back peut vouloir dire que l’on a pas encore fait la paix avec notre passé et qu’il nous est difficile pour le moment d’aller de l’avant.

✧ Postures d’Équilibre

Les postures d’équilibre sont associées au premier chakra : le muladhara chakra. Muladhara signifie racine. Les postures d’équilibre peuvent donc avoir pour but spirituel de nous aider à nous ancrer dans notre vie, à construire des fondations solides et à touver la paix dans l’instant présent.

Vrksasana (la posture de l’arbre) : en équilibre sur une jambe, la posture de l’arbre nous force à ralentir le flot de nos pensées en nous concentrant sur un point fixe pour nous stabiliser. Si notre esprit s’agite, on tremble et l’on risque de perdre l’équilibre. Maintenir avec fermeté et sérénité la posture de l’arbre est révélateur d’une forte capacité à rester concentré, à avoir les pieds sur terre et à approcher la vie de manière concrète, avec maturité.

✧ Fléxions Avant ou « Forward Bends »

Les fléxions avant favorisent le repli sur soi-même et l’exploration intérieure. Il ne faut en aucun cas forcer son corps dans une flexion avant pour laquelle on n’est pas prêt.

Uttanasana : symbolise notre chemin intérieur. Il faut rester patient avec cette posture, sans chercher tout de suite à toucher le sol avec les mains ou tendre les jambes si notre corps ne nous permet pas de nous installer dans la posutre complète. Uttanasana et autres flexions avant sont là pour nous rappeler que dans la vie chaque chose arrive en son temps et qu’il ne sert à rien de forcer le cours des choses (ou nos isquio jambiers!).

✧ Inversions

Les inversions sont l’un des groupes de postures les plus difficiles à maîtriser. Elles demandent une bonne dose de courage, de confiance en soi et une certaine force physique et mentale.

Adho Mukha Vrksasana (la posture de l’équilibre sur les mains) : cette posture nous permet de découvrir quelle est la nature de notre relation avec la peur. Sommes-nous courageux, lâches ou prenons- nous des risques inutiles dans les situations déclencheuses de peur ?

✧ Savasana

Savasana ou la posture du cadavre a la réputation d’être la posture la plus difficile à pratiquer. En effet, bien que savasana se fasse aisément sur le plan physique (on s’allonge sur le dos les bras et les jambes écartés le long du corps), on rencontre un défi réel sur le plan mental. Savasana c’est le seul moment de la pratique ou l’on se retrouve seul face à soi-même et à notre flux de pensées. Le challenge ici est de parvenir à rester dans la posture sans fuir l’instant présent en pensant à autre chose, en s’assoupissant ou en bougeant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *