Végétalien et végétarien : Quelle est la différence ?

De nombreuses personnes confondent encore le végétarisme et le végétalisme. En effet, ces deux types d’habitude alimentaire se basent sur le même principe, mais diffèrent selon leur pratique effective.

Être végétarien, c’est quoi ?

Une personne est dite végétarienne lorsqu’elle ne consomme pas de viande. Les légumes, les fruits, les noix, les céréales sont donc les principaux constituants de sa nourriture au quotidien. Mais pour combler les apports en protéines, elle consomme également des ½ufs et des produits laitiers. La consommation de miel n’est pas non plus un problème pour les végétariens. En effet, ils mangent toute sorte d’aliments tant qu’il ne s’agit pas de chair animale. Sont ainsi exclus de l’alimentation des végétariens les poissons, les crustacés, les poulpes, les volailles, les charcuteries ainsi que les viandes de b½uf et de porc.

En quoi consiste le végétalisme ?

Tout comme le végétarisme, le végétalisme consiste également en la non- consommation de viande. Toutefois, pour les végétaliens, le système d’alimentation est encore plus strict. En effet, ils ne consomment que des végétaux. Pas question donc pour un végétalien de manger des ½ufs, du lait, du yaourt, du beurre ou encore du fromage. Il en est de même pour le miel et la gelée royale vu que ce sont des produits de la ruche. Tout ce qui est d’origine animale n’est pas admis dans leur univers et leur alimentation. Un végétalien ne porte donc ni vêtement, ni chaussure, ni sac en cuir véritable. Tout produit cosmétique et médical d’origine animale est également exclu de la liste. Comme la vie des animaux demeure plus importante à leurs yeux, ils ne participent ni à la chasse ni au cirque.

Un suivi médical est toujours conseillé

Avant d’adopter un système d’alimentation de privation, il est toujours préférable d’avoir l’avis d’un médecin. Dans la pratique, force est de reconnaître que le régime végétarien est beaucoup moins risqué que le régime végétalien. Les risques de carence et de troubles de la santé sont beaucoup plus élevés pour un végétalien. Ainsi, avant d’entamer quoi que ce soit, il n’est jamais de trop de consulter un nutritionniste. Pendant les six premiers mois, un suivi médical strict s’impose pour trouver une solution rapide en cas de problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *